Les équipements d’entretien physique et de parcours de santé pour personnes âgées n’exigent pas en général l’installation préalable de sol amortissant :
- La plupart des exercices se font debout ou assis, avec des risques de hauteur de chute inférieure à 60 cm.
- Les modules sont le plus souvent équipés de rampes de maintien sur un ou deux côtés, de barres ou de poignées pour positionner les mains.
Mais, avec l’âge, les risques de chute augmentent et leurs impacts corporels s’aggravent :
- Risque ayant pour origine la perte d’équilibre, la diminution de la masse musculaire, des douleurs articulaires, des malaises etc…
- Appréhension de tomber et difficulté à se relever tout seul.
- Aggravation de l’impact des chutes provoquée par l’ostéoporose ou par une masse musculaire insuffisante pour amortir les chocs.
Les usagers séniors doivent donc pouvoir se déplacer ou être déplacé sans risque sur un sol stabilisé et régulier (sans trous ni bosses) :
- Sur un sol dur, l’installation d’une surface amortissante est préconisée lorsque les exercices se pratiquent debout avec des supports de maintien manuels insuffisants.
- Une pelouse bien entretenue peut être adaptée, mais l’usage et le piétinement risquent de détériorer cette surface.
- Pour éviter cette détérioration, il est conseillé d’installer sur la pelouse autour des modules et le cheminement prévu, des dalles amortissantes en nid d’abeille, peu onéreuses, faciles à poser et à entretenir, surface drainante et stable adaptée pour les séniors utilisant des cannes, des déambulateurs et des fauteuils roulants, conservant une capacité d’amortissement durable.

Sous-catégories